Dimanche de la Pentecôte, 4 juin 2017.

Homélie prononcée par le Très Révérend Père Dom Bertrand de Hédouville,
Abbé de Notre-Dame de Randol,

pentecôte Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

- Aujourd'hui, cinquantième jour après Pâques, nous fêtons la Personne divine du Saint Esprit.
- Aujourd'hui, nous célébrons sa descente visible, sous forme de feu, sur Les Apôtres réunis avec Marie au Cénacle.
- Aujourd'hui, l'Esprit Saint répand sur les disciples ses dons, et les envoie dans le monde entier prêcher la Bonne nouvelle et rendre témoignage.
- Aujourd'hui, l'Esprit Saint lance dans sa mission l'Eglise de Notre Seigneur Jésus-Christ.
- Aujourd'hui, nous faisons mémoire de ce même Esprit Saint que nous avons reçu au baptême et en qui nous avons été confirmés.
- Aujourd'hui nous rendons grâce pour l'action sanctifiante et continue de l'Esprit Saint dans l'Eglise tout au long des siècles.
- L'Esprit Saint, que nous fêtons, est l'Esprit commun du Père et du Fils,
- Il forme, avec le Père et le Fils, la Trinité Sainte à laquelle nous faisons profession de croire :
- L'Esprit Saint est une Personne, comme le Père et le Fils sont chacun une Personne. Trois Personnes distinctes qui sont un même Dieu.
- Le Père, le Fils et le Saint Esprit ont une même divinité, une gloire égale, une majesté coéternelle.
- L'Esprit Saint vient du Père et du Fils, qui ne l'ont pas fait, ni créé, ni engendré, mais dont il procède éternellement.
- Il est donc éternel, comme le Père est éternel, et comme le Fils est éternel.
- Saint Athanase dira :
Dans cette Trinité, rien n'a précédé, rien n'a suivi ; il n'y a pas de plus grand et de moins grand ; mais les trois personnes sont entièrement coéternelles et égales entre elles.
- L'Esprit Saint nous a été révélé par Jésus-Christ.
- Il a été envoyé d'auprès de Dieu par le Fils une fois celui-ci remonté à la droite du Père Ac 2, 33.
- Il nous a été envoyé pour la diffusion de la Bonne Nouvelle.
- L'Esprit Saint se manifeste tout au long de la vie de l'Eglise, avant tout, comme une présence, mais aussi comme une puissance, une force Lc 1, 35 ; 24, 49 ; Ac 1, 8 ; 10, 38 ; Rm 15, 13.19 ; I Co 2, 4-5 ; I Th 1, 5 ; He 2, 4. Vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous, annonçait le Seigneur avant de remonter au ciel.
- L'Esprit accorde des charismes I Co 12, 4+ qui authentifient la prédication : dons des langues Ac 2, 4+, des miracles Ac 10, 38, de prophétie Ac 11, 27+ ; 20, 23 ; 21, 11, ou de sagesse Ac 6, 3.5.10.
- L'Esprit Saint donne la force d'annoncer Jésus Christ, malgré les persécutions Ac 4, 8.31 ; 5, 32 ; 6, 10 ; Ph1, 19, et de lui rendre témoignage Mt 10, 20+ ; Jn 15, 26 ; Ac 1, 8 ; II Tm 1, 7+.
On voit dans les Actes des Apôtres que l'Esprit Saint intervient aussi pour les décisions capitales, comme l'admission des païens dans l'Eglise Ac 8, 29.40 ; 10, 19.44-47 ; 11, 12-16 ; 15, 8 , la dispense des observances légales Ac 15, 28 , ou la mission de Paul à travers le monde païen Ac 13, 2+ ; 16, 6-7 ; 19, 1.
Mais les Actes connaissent aussi le don de l'Esprit Saint reçu au baptême et accordant la rémission des péchés Ac 2, 28 ; Rm 5, 5+.
L'Esprit Saint, que nous avons reçu au Baptême, à la Confirmation, que nous avons reçu peut-être d'une façon plus profonde et plus intime – comme à l'occasion du sacrement du mariage, de l'ordination sacerdotale, ou à une heure plus secrète – cet Esprit Saint c'est Dieu vivant, capable de donner une lumière pénétrante, de produire des tressaillements, de nous éclairer sur les âmes, sur les événements, sur nous-même, sur l'avenir. L'Esprit Saint vient en vue d'une action, il vient pour régner et agir. Il est l'Agent, l'Architecte, l'Ouvrier de la sanctification, tant celle de l'Eglise que de la nôtre propre. Chaque fois qu'il vient à nous, il vient pour faire quelque chose de nouveau, pour apporter une grâce nouvelle.
Nous n'avons peut-être pas eu de révélation sensible de la descente de l'Esprit Saint sur nous, de lumière, de langue de feu reposant sur nous, mais qui oserait dire qu'il n'a jamais eu la lumière de l'Esprit Saint ? Que l'Esprit Saint ne l'a pas éclairé d'une façon claire et certaine pour poser tel acte, pour lui découvrir sa vocation, pour lui faire faire le bien ? Est-ce que dans certaines circonstances, le Saint Esprit ne nous a pas pris sous son ombre ?
Il y a trois jours, c'était la fête de la Visitation. Marie, sous l'emprise de l'Esprit Saint, visitait Elisabeth. C'était la rencontre entre deux torches allumées, ou plutôt embrasées, et la flamme a jailli. Dès que la vieille dame entend la salutation toute pleine de l'Esprit Saint de sa jeune cousine, elle se sent à son tour remplie du même Esprit, et explose en un cri de joie profonde.
A quoi Marie, toujours sous la mouvance du Saint Esprit, répond en laissant son âme chanter le Magnificat.
Unissons donc notre chant d'action de grâces à celui de la Sainte Vierge. Notre Dieu est un Dieu vivant, l'Esprit Saint est un Dieu embrasé, un Dieu de lumière : que cette certitude nous aide à nous maintenir paisiblement dans la foi. Oui, la vertu du Très-Haut nous couvre de son ombre. « Bienheureuse parce que Tu as cru » a dit Elisabeth à Marie. La première coopération à l'action de l'Esprit Saint dans notre âme, c'est la foi. Là est notre coopération à l'action de Dieu, notre travail dans l'obscurité. La foi, c'est ce que l'Esprit Saint attend de nous, pour pouvoir envoyer les rayons de sa lumière, faire descendre sa flamme, opérer en nous le mystère que Dieu le Père lui a demandé de réaliser pour nous faire accomplir notre vocation, notre mission, en un mot pour devenir un saint.

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.